Aller au contenu
Accueil » Comment se Passe le Recrutement SNCF Conducteur de Train ?

Comment se Passe le Recrutement SNCF Conducteur de Train ?

Vous rêvez de devenir conducteur de train à la SNCF ? Vous vous demandez comment se déroule le processus de recrutement, quelles sont les conditions requises, quelles compétences sont nécessaires et comment se passe la formation ? Cet article va répondre à toutes vos questions et vous donner des conseils pour réussir votre candidature.

Voici les points clés à retenir :

  • Le métier de conducteur de train à la SNCF est un métier passionnant, mais aussi exigeant, qui requiert des responsabilités, de la sécurité et du service.
  • Pour postuler, il faut avoir au minimum un BEP ou un CAP technique, ou un bac +2 ou +3 toutes spécialités, avoir entre 18 et 30 ans, avoir une bonne acuité visuelle et auditive, être apte médicalement, avoir le permis B et être mobile géographiquement.
  • Le processus de recrutement se compose de plusieurs étapes : postuler en ligne, effectuer des tests à distance, passer un premier entretien, échanger lors d’entretiens de recrutement plus approfondis et recevoir une réponse définitive.
  • La formation interne rémunérée dure entre 6 et 12 mois en alternance entre l’école de conduite et l’unité de production sur le terrain. Elle permet d’obtenir le titre IV : Conducteur ou conductrice de trains.

Les conditions requises pour postuler

Pour devenir conducteur de train à la SNCF, il faut remplir certaines conditions :

  • Avoir au minimum un BEP ou un CAP technique, ou un bac +2 ou +3 toutes spécialités. Les diplômes les plus appréciés sont ceux liés à la mécanique, l’électricité, l’hydraulique ou l’électronique.
  • Avoir entre 18 et 30 ans (sauf dérogation). Il n’y a pas de limite d’âge pour les personnes ayant déjà travaillé à la SNCF ou dans une entreprise ferroviaire européenne.
  • Avoir une bonne acuité visuelle et auditive, et être apte médicalement. Il faut notamment avoir une vision binoculaire normale, sans correction supérieure à 3 dioptries, et une audition normale sans appareillage.
  • Avoir le permis B. Il est indispensable pour se rendre sur son lieu de travail et conduire des véhicules de service.
  • Être mobile géographiquement. Il faut accepter de travailler dans toute la France, selon les besoins du service.

Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez postuler en ligne sur le site emploi.sncf.com en déposant votre CV.

Le profil recherché et les compétences nécessaires

Le métier de conducteur de train à la SNCF n’est pas un métier comme les autres. Il demande des qualités et des compétences spécifiques :

  • Le sens des responsabilités, de la sécurité et du service. Le conducteur de train est responsable de la sécurité des voyageurs, du matériel roulant et des infrastructures. Il doit respecter les règles de circulation ferroviaire, les horaires et les consignes. Il doit également assurer un service de qualité aux voyageurs, en leur fournissant des informations et en gérant les situations imprévues.
  • L’autonomie, la rigueur, la réactivité et la concentration. Le conducteur de train travaille seul dans sa cabine, sans supervision directe. Il doit être capable d’effectuer les opérations nécessaires au bon déroulement du trajet, comme le contrôle du matériel, le réglage des paramètres de conduite, la surveillance des signaux et des écrans. Il doit également être capable d’adapter sa conduite aux conditions météorologiques, au trafic et aux incidents. Il doit rester concentré en permanence, même lors des trajets longs ou répétitifs.
  • La gestion du stress et du sang-froid. Le conducteur de train peut être confronté à des situations difficiles, comme des pannes, des accidents, des retards ou des agressions. Il doit être capable de garder son calme, de prendre les bonnes décisions et de respecter les procédures d’urgence. Il doit également être capable de gérer son rythme de travail, qui peut être irrégulier, avec des horaires décalés, des nuits, des week-ends ou des jours fériés.
  • Des connaissances en mécanique, électricité, hydraulique ou électronique. Le conducteur de train doit maîtriser le fonctionnement du matériel roulant, qui est de plus en plus complexe et sophistiqué. Il doit être capable d’effectuer les vérifications techniques avant le départ, de détecter les anomalies et de réaliser les opérations de maintenance courante. Il doit également être capable d’utiliser les outils informatiques et les systèmes de communication embarqués.
  • Une bonne culture générale et une maîtrise des mathématiques de base. Le conducteur de train doit connaître l’histoire et la géographie du réseau ferroviaire, ainsi que les spécificités des lignes qu’il emprunte. Il doit également savoir calculer les distances, les vitesses, les temps de parcours, les consommations d’énergie ou les freinages.

Si vous pensez avoir ces qualités et ces compétences, vous pouvez passer à l’étape suivante du processus de recrutement.

Les grandes étapes du processus de recrutement

Le processus de recrutement pour devenir conducteur de train à la SNCF se compose de plusieurs étapes :

  • La postulation en ligne sur le site emploi.sncf.com en déposant votre CV. Vous recevrez une réponse sous 15 jours pour vous informer si votre candidature est retenue ou non.
  • Les tests à distance pour évaluer votre maîtrise des prérequis nécessaires en fonction du poste visé. Vous devrez notamment passer des tests de logique, de raisonnement, de mémoire, d’attention ou de personnalité. Vous recevrez un lien par mail pour accéder aux tests, que vous devrez réaliser dans un délai imparti.
  • Le premier entretien en présentiel ou en distanciel pour découvrir le métier et effectuer des tests complémentaires si nécessaire. Vous serez reçu par un chargé de recrutement qui vous présentera le métier, ses missions, ses avantages et ses contraintes. Vous devrez également répondre à des questions sur votre parcours, vos motivations et vos compétences. Vous pourrez également passer des tests psychotechniques ou des mises en situation.
  • Les entretiens de recrutement plus approfondis sur vos motivations et vos compétences, et la découverte des atouts de SNCF Réseau. Vous serez reçu par un manager opérationnel qui évaluera votre adéquation au poste et à l’entreprise. Vous pourrez également rencontrer un conducteur expérimenté qui vous fera partager son expérience et ses conseils. Vous pourrez également visiter une unité de production ou une école de conduite pour vous familiariser avec l’environnement de travail.
  • La réponse définitive sous 15 jours après le dernier entretien. Vous serez informé par mail ou par téléphone si vous êtes retenu ou non pour intégrer la formation.

Si vous réussissez toutes ces étapes, vous pourrez commencer la formation interne pour devenir conducteur de train à la SNCF.

Le déroulement de la formation

La formation interne rémunérée pour devenir conducteur de train à la SNCF dure entre 6 et 12 mois en alternance entre l’école de conduite et l’unité de production sur le terrain.

La formation se compose de plusieurs modules :

  • Le module théorique, qui vous permettra d’acquérir les connaissances nécessaires à la conduite des trains, comme les règles de sécurité, la signalisation ferroviaire, le matériel roulant, la réglementation ou la gestion des incidents.
  • Le module pratique, qui vous permettra d’apprendre à conduire les trains sur simulateur et sur le réseau réel, sous la supervision d’un formateur ou d’un tuteur. Vous apprendrez à maîtriser les paramètres de conduite, à adapter votre vitesse aux conditions du trafic, à respecter les horaires et les consignes, à communiquer avec les autres acteurs du système ferro

D’accord, je vais continuer à rédiger l’article sur le recrutement SNCF conducteur de train. Voici la suite :

  • Le module professionnel, qui vous permettra de vous familiariser avec les différents types de trains, de lignes et de missions. Vous apprendrez à conduire des trains de voyageurs ou de marchandises, sur des lignes classiques ou à grande vitesse, en zone urbaine ou rurale, en journée ou en nuit.
  • Le module d’adaptation, qui vous permettra de vous intégrer dans votre unité de production et de prendre en charge vos premières missions en autonomie. Vous serez accompagné par un tuteur qui vous aidera à vous adapter à votre environnement de travail, à votre équipe et à vos clients.

Vous devrez valider chaque module de formation par une évaluation professionnelle. À la fin de la formation, vous obtiendrez le titre IV : Conducteur ou conductrice de trains, qui vous permettra d’exercer votre métier.

Conclusion

Vous avez maintenant une idée plus précise de comment se passe le recrutement SNCF conducteur de train. Vous savez quelles sont les conditions requises, le profil recherché, les étapes du processus de recrutement et le déroulement de la formation. Si vous êtes motivé et passionné par ce métier, n’hésitez pas à postuler sur le site emploi.sncf.com ou à contacter un conseiller SNCF pour plus d’informations. Le métier de conducteur de train à la SNCF est un métier qui offre de nombreuses opportunités, des perspectives d’évolution et une rémunération attractive. C’est aussi un métier qui vous fera vivre des expériences uniques, au service des voyageurs et du développement durable.

Foire aux questions (FAQ)

Voici quelques questions fréquentes que vous pourriez vous poser sur le recrutement SNCF conducteur de train :

  • Quel est le salaire d’un conducteur de train à la SNCF ? Le salaire d’un conducteur de train à la SNCF dépend de son ancienneté, de son grade et de ses primes. Le salaire moyen brut mensuel est d’environ 2 500 euros pour un débutant et peut atteindre 4 000 euros pour un conducteur confirmé.
  • Quelles sont les perspectives d’évolution d’un conducteur de train à la SNCF ? Un conducteur de train à la SNCF peut évoluer vers des postes à responsabilité, comme formateur, tuteur, chef d’équipe ou manager. Il peut également se spécialiser dans la conduite de certains types de trains, comme les TGV, les TER ou les trains internationaux.
  • Quels sont les avantages sociaux d’un conducteur de train à la SNCF ? Un conducteur de train à la SNCF bénéficie des avantages sociaux du statut cheminot, comme la sécurité sociale spécifique, la retraite anticipée, les congés payés, les indemnités journalières ou les allocations familiales. Il bénéficie également d’avantages en nature, comme la gratuité ou la réduction des billets de train pour lui et sa famille.
  • Quels sont les inconvénients d’un conducteur de train à la SNCF ? Un conducteur de train à la SNCF doit faire face à des inconvénients liés à son métier, comme les horaires irréguliers, les nuits, les week-ends ou les jours fériés travaillés, la mobilité géographique, l’isolement dans sa cabine, le stress ou les risques d’accidents.

Suggestions de Lecture:

Étiquettes:
Clicky