Aller au contenu
Accueil » Comment Mettre en Valeur vos Compétences Informatiques sur votre CV ?

Comment Mettre en Valeur vos Compétences Informatiques sur votre CV ?

Vous êtes à la recherche d’un emploi dans le domaine de l’informatique, ou vous voulez simplement améliorer votre CV en y ajoutant vos compétences informatiques ? Vous êtes au bon endroit !

Dans cet article, je vais vous montrer comment mettre en valeur vos compétences informatiques sur votre CV, en fonction de votre niveau, de votre profil, et du poste visé.

Vous découvrirez également quels sont les logiciels et les langages de programmation les plus demandés sur le marché du travail, et comment vous former ou vous perfectionner.

Enfin, vous trouverez des exemples de CV réussis, qui mettent en évidence les compétences informatiques pertinentes. Suivez le guide !

Les types de compétences informatiques à mentionner sur son CV

Les compétences informatiques sont de plus en plus importantes dans le monde du travail actuel, quel que soit le secteur d’activité. Elles peuvent faire la différence pour décrocher un entretien ou un emploi, si vous savez les mettre en valeur sur votre CV. Mais comment choisir les compétences informatiques à mentionner, et comment les organiser sur votre CV ? Voici quelques conseils :

  • Faites la distinction entre les compétences informatiques basiques, intermédiaires et avancées, et donnez des exemples pour chaque catégorie. Par exemple :
    • Les compétences informatiques basiques sont celles que tout le monde devrait maîtriser, comme la navigation sur internet, l’utilisation d’un traitement de texte, d’un tableur, ou d’une messagerie électronique.
    • Les compétences informatiques intermédiaires sont celles qui requièrent un peu plus de connaissances et de pratique, comme la création et la gestion d’un site web, l’utilisation d’un logiciel de présentation, ou la manipulation de données.
    • Les compétences informatiques avancées sont celles qui nécessitent un haut niveau de maîtrise et de spécialisation, comme la programmation, le développement, le design, ou l’analyse de données.
  • Choisissez les compétences informatiques en fonction du poste visé, du secteur d’activité, et des attentes du recruteur. Il est inutile de mentionner des compétences informatiques qui ne sont pas pertinentes pour le poste que vous convoitez, ou qui sont trop évidentes pour votre profil. Par exemple, si vous postulez à un emploi de développeur web, il est plus intéressant de mentionner les langages de programmation que vous maîtrisez, que de dire que vous savez utiliser Word ou Excel. A l’inverse, si vous postulez à un emploi de secrétaire, il est plus pertinent de mentionner que vous savez utiliser les logiciels de bureautique, que de dire que vous savez coder en Python ou en Java.
  • Organisez les compétences informatiques sur votre CV de façon claire et structurée. Vous pouvez les regrouper par thème, comme par exemple : “Compétences web”, “Compétences bureautiques”, “Compétences data”, etc. Vous pouvez aussi les hiérarchiser par ordre d’importance, en mettant en premier celles qui sont les plus demandées pour le poste. Vous pouvez enfin les intégrer dans d’autres rubriques de votre CV, comme par exemple : “Expérience professionnelle”, “Formation”, “Projets personnels”, etc.

Les niveaux de maîtrise à indiquer sur son CV

Une fois que vous avez choisi les compétences informatiques à mentionner sur votre CV, il faut aussi indiquer votre niveau de maîtrise pour chacune d’entre elles. Cela permet au recruteur de savoir si vous êtes capable de réaliser les tâches qui vous seront confiées, et si vous avez besoin ou non de formation complémentaire. Mais comment évaluer votre niveau de maîtrise des compétences informatiques, et comment le mentionner sur votre CV ? Voici quelques conseils :

  • Évaluez votre niveau de maîtrise des compétences informatiques de façon objective et réaliste. Ne vous surestimez pas, ni ne vous sous-estimez. Basez-vous sur des critères concrets, comme par exemple : les certifications que vous avez obtenues, les projets que vous avez réalisés, le temps que vous passez à pratiquer, etc. Vous pouvez aussi vous référer à des cadres de référence, comme par exemple : le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), qui classe les niveaux de maîtrise en A1, A2, B1, B2, C1, C2, ou le Test of English for International Communication (TOEIC), qui attribue des scores allant de 10 à 990. Vous pouvez également vous tester en ligne, en utilisant des quizz, des tests de compétences, ou des simulations.
  • Mentionnez votre niveau de maîtrise de façon claire et honnête sur votre CV. Évitez les termes flous ou exagérés, comme par exemple : “expert”, “maîtrise parfaite”, “connaissance approfondie”, etc. Préférez des termes plus précis et plus modestes, comme par exemple : “bonne maîtrise”, “connaissance intermédiaire”, “notions de base”, etc. Vous pouvez aussi utiliser des échelles numériques, des étoiles, des barres de progression, ou des adjectifs qualificatifs, pour indiquer votre niveau de maîtrise. Par exemple :
    • Compétences web : HTML (4/5), CSS (3/5), JavaScript (2/5)
    • Compétences bureautiques : Word (★★★★☆), Excel (★★★☆☆), PowerPoint (★★☆☆☆)
    • Compétences data : SQL (80%), Python (60%), R (40%)
    • Compétences web : HTML (avancé), CSS (intermédiaire), JavaScript (débutant)
    • Compétences bureautiques : Word (bonne maîtrise), Excel (connaissance intermédiaire), PowerPoint (notions de base)
    • Compétences data : SQL (maîtrisé), Python (connaissant), R (apprenant)

Les logiciels et langages de programmation à connaître pour son CV

Vous avez maintenant une idée des compétences informatiques à mentionner sur votre CV, et de votre niveau de maîtrise pour chacune d’entre elles. Mais quels sont les logiciels et les langages de programmation les plus demandés sur le marché du travail, et comment les apprendre ou les perfectionner ? Voici quelques éléments de réponse :

  • Les logiciels et langages de programmation les plus demandés sur le marché du travail varient en fonction des domaines d’application. Voici quelques exemples de logiciels et langages de programmation populaires, selon les domaines :
    • Bureautique : Word, Excel, PowerPoint, Outlook, Google Docs, Google Sheets, Google Slides, etc.
    • Web : HTML, CSS, JavaScript, PHP, WordPress, Bootstrap, jQuery, etc.
    • Graphisme : Photoshop, Illustrator, InDesign, GIMP, Canva, etc.
    • Data : SQL, Python, R, SAS, SPSS, Tableau, Power BI, etc.
    • Intelligence artificielle : Python, TensorFlow, PyTorch, Keras, Scikit-learn, etc.
  • Choisissez les logiciels et langages de programmation les plus adaptés à votre profil, à vos objectifs, et à votre secteur d’activité. Il n’est pas nécessaire d’apprendre tous les logiciels et langages de programmation existants, ni de suivre les dernières tendances. Concentrez-vous sur ceux qui sont les plus utiles pour le poste que vous visez, ou qui vous intéressent le plus. Par exemple, si vous voulez travailler dans le web, apprenez les langages de base du web, comme HTML, CSS, et JavaScript, et complétez avec des outils ou des frameworks qui facilitent le développement web, comme WordPress, Bootstrap, ou jQuery. Si vous voulez travailler dans la data, apprenez les langages de manipulation de données, comme SQL, Python, ou R, et complétez avec des outils ou des bibliothèques qui facilitent l’analyse de données, comme SAS, SPSS, Tableau, ou Power BI.
  • Trouvez des ressources pour apprendre ou vous perfectionner aux logiciels et langages de programmation. Il existe de nombreuses ressources en ligne, gratuites ou payantes, pour apprendre ou se perfectionner aux logiciels et langages de programmation. Vous pouvez par exemple utiliser des sites web, des applications, des livres, ou des formations en ligne. Voici quelques exemples de ressources populaires, selon les domaines : – Bureautique : Microsoft Office, Google Workspace, OpenOffice, LibreOffice, etc. – Web : W3Schools, Codecademy, Udemy, Coursera, etc. – Graphisme : Adobe, GIMP, Canva, Udemy, Coursera, etc. – Data : SQLBolt, DataCamp, Kaggle, Udacity, etc. – Intelligence artificielle : Python, TensorFlow, PyTorch, Keras, Scikit-learn, etc.

Les exemples de CV à suivre pour mettre en valeur ses compétences informatiques

Vous avez maintenant toutes les clés pour mettre en valeur vos compétences informatiques sur votre CV. Mais comment choisir le type de CV le plus adapté à votre parcours, à votre niveau d’expérience, et au poste visé ? Et comment présenter vos compétences informatiques de façon attractive et efficace ? Voici quelques exemples de CV réussis, qui mettent en évidence les compétences informatiques pertinentes, les niveaux de maîtrise indiqués, et la mise en page utilisée.

  • Exemple de CV chronologique pour un développeur web junior :
Nom et prénomJean Dupont
Adresse12 rue de la République, 75001 Paris
Téléphone06 12 34 56 78
Email[email protected]
ProfilDéveloppeur web junior passionné par la création de sites web dynamiques et interactifs. Maîtrise des langages HTML, CSS, et JavaScript, ainsi que du framework Bootstrap. Bonnes connaissances en PHP et en WordPress. Motivé, créatif, et rigoureux.
Expérience professionnelle– Développeur web stagiaire chez WebAgency (janvier 2023 – juin 2023) : création et maintenance de sites web pour des clients variés, utilisation de HTML, CSS, JavaScript, Bootstrap, PHP, et WordPress. – Développeur web bénévole chez ONG WebSolidaire (septembre 2022 – décembre 2022) : création et amélioration de sites web pour des associations caritatives, utilisation de HTML, CSS, JavaScript, Bootstrap, et WordPress.
Formation– Licence professionnelle Métiers du numérique, spécialité développement web, Université Paris 8 (2021 – 2022) : apprentissage des langages HTML, CSS, JavaScript, PHP, et des outils WordPress, Bootstrap, jQuery, etc. – DUT Informatique, IUT de Paris (2019 – 2021) : apprentissage des bases de la programmation, des algorithmes, des structures de données, des bases de données, etc.
Compétences informatiques– Compétences web : HTML (4/5), CSS (4/5), JavaScript (3/5), PHP (2/5), WordPress (3/5), Bootstrap (4/5), jQuery (2/5) – Compétences bureautiques : Word (★★★☆☆), Excel (★★☆☆☆), PowerPoint (★★☆☆☆)
Langues– Français : langue maternelle – Anglais : niveau B2 (TOEIC : 750)
Centres d’intérêt– Cinéma : fan de films de science-fiction et de comédie – Musique : pratique du piano et du chant – Sport : pratique du football et du tennis
  • Exemple de CV fonctionnel pour un analyste de données senior :
Nom et prénomLéa Martin
Adresse34 avenue de la Liberté, 69003 Lyon
Téléphone07 89 45 67 90
Email[email protected]
ProfilAnalyste de données senior avec plus de 10 ans d’expérience dans le domaine de la data. Expertise en SQL, Python, R, SAS, SPSS, Tableau, et Power BI. Capacité à analyser, interpréter, et visualiser des données complexes et volumineuses. Esprit d’analyse, de synthèse, et de communication.
Compétences clés– Analyse de données : collecte, nettoyage, exploration, modélisation, interprétation, et communication de données issues de sources diverses et variées. – Programmation : maîtrise des langages SQL, Python, et R, ainsi que des bibliothèques et des outils associés (pandas, numpy, scipy, scikit-learn, matplotlib, seaborn, etc.). – Statistique : maîtrise des concepts et des méthodes statistiques (statistique descriptive, inférentielle, multivariée, tests d’hypothèses, régression, classification, clustering, etc.). – Visualisation de données : maîtrise des outils de visualisation de données (SAS, SPSS, Tableau, Power BI, etc.), ainsi que des principes de design et de storytelling.
Réalisations– Analyse de données pour le groupe XYZ (juillet 2020 – décembre 2020) : analyse de la performance commerciale du groupe, identification des facteurs clés de succès, proposition de recommandations stratégiques, création de tableaux de bord interactifs. – Analyse de données pour la société ABC (janvier 2019 – juin 2020) : analyse du comportement des utilisateurs du site web de la société, segmentation des clients, optimisation du parcours client, création de rapports et de graphiques. – Analyse de données pour l’association DEF (septembre 2018 – décembre 2018) : analyse de l’impact social de l’association, évaluation des besoins des bénéficiaires, mesure de la satisfaction des donateurs, création de présentations et de vidéos.
Formation– Master en Data Science, Université Lyon 1 (2017 – 2018) : approfondissement des connaissances en analyse de données, programmation, statistique, et visualisation de données. – Licence en Mathématiques appliquées, Université Lyon 1 (2014 – 2017) : acquisition des bases en mathématiques, informatique, et data.
Compétences informatiques– Compétences data : SQL (5/5), Python (5/5), R (5/5), SAS (4/5), SPSS (4/5), Tableau (4/5), Power BI (4/5) – Compétences bureautiques : Word (★★★★☆), Excel (★★★★☆), PowerPoint (★★★★☆)
Langues– Français : langue maternelle – Anglais : niveau C1 (TOEFL : 95) – Espagnol : niveau B1 (DELE : B1)
Centres d’intérêt– Lecture : fan de romans policiers et de thrillers – Voyage : passionnée par les cultures et les langues étrangères – Cuisine : adepte de la gastronomie et des recettes originales

Foire aux questions (FAQ)

  • Quelles sont les compétences informatiques les plus demandées sur le marché du travail ?
    • Les compétences informatiques les plus demandées sur le marché du travail dépendent du secteur d’activité, du poste visé, et des besoins du recruteur. En général, les compétences informatiques basiques, comme la maîtrise des logiciels de bureautique, sont indispensables pour tout type de poste. Les compétences informatiques intermédiaires, comme la création et la gestion d’un site web, sont appréciées pour des postes liés au web, au marketing, ou à la communication. Les compétences informatiques avancées, comme la programmation, le développement, le design, ou l’analyse de données, sont requises pour des postes spécialisés dans l’informatique, la data, ou l’intelligence artificielle.
  • Comment apprendre ou se perfectionner aux compétences informatiques ?
    • Il existe de nombreuses ressources en ligne, gratuites ou payantes, pour apprendre ou se perfectionner aux compétences informatiques. Vous pouvez par exemple utiliser des sites web, des applications, des livres, ou des formations en ligne. Vous pouvez aussi vous former en pratiquant, en réalisant des projets personnels, ou en participant à des concours ou à des hackathons.
  • Comment indiquer son niveau de maîtrise des compétences informatiques sur son CV ?
    • Vous pouvez indiquer votre niveau de maîtrise des compétences informatiques sur votre CV de façon claire et honnête, en évitant les termes flous ou exagérés. Vous pouvez utiliser des échelles numériques, des étoiles, des barres de progression, ou des adjectifs qualificatifs, pour indiquer votre niveau de maîtrise. Vous pouvez aussi vous baser sur des critères objectifs, comme les certifications, les projets, ou les tests en ligne.
  • Quel type de CV choisir pour mettre en valeur ses compétences informatiques ?
    • Le type de CV à choisir pour mettre en valeur ses compétences informatiques dépend de votre parcours, de votre niveau d’expérience, et du poste visé. Vous pouvez opter pour un CV chronologique, qui présente vos expériences professionnelles par ordre chronologique, si vous avez un parcours cohérent et sans interruption. Vous pouvez opter pour un CV fonctionnel, qui met en avant vos compétences clés et vos réalisations, si vous avez un parcours atypique, avec des changements de carrière, des périodes d’inactivité, ou des expériences variées. Vous pouvez opter pour un CV mixte, qui combine les deux types de CV, si vous voulez à la fois montrer votre évolution professionnelle et vos compétences transversales.
Clicky