Aller au contenu
Accueil » 15 questions entretien d’embauche ingénieur automobile (avec des conseils et exemples de réponses)

15 questions entretien d’embauche ingénieur automobile (avec des conseils et exemples de réponses)

L’entretien d’embauche est une étape cruciale pour décrocher un poste d’ingénieur automobile. Il faut se préparer à répondre aux questions techniques, mais aussi aux questions comportementales et motivationnelles. Voici 15 questions fréquentes lors d’un entretien d’embauche pour un ingénieur automobile, ainsi que des conseils et des exemples de réponses pour vous aider à réussir.

1. Quelle est votre formation et votre expérience en tant qu’ingénieur automobile ?

Cette question vise à vérifier votre parcours académique et professionnel, ainsi que votre adéquation avec le poste. Il faut mettre en avant vos diplômes, vos stages, vos projets et vos compétences en lien avec le domaine de l’automobile.

Exemple de réponse : Je suis diplômé d’une école d’ingénieurs spécialisée en mécanique et en électronique. J’ai effectué un stage de six mois chez Renault, où j’ai participé à la conception et à la validation d’un système de freinage intelligent. J’ai également réalisé un projet de fin d’études sur la modélisation et la simulation d’un moteur hybride. Je maîtrise les logiciels de CAO, de calcul et de programmation utilisés dans l’industrie automobile, tels que SolidWorks, Matlab, Simulink et LabVIEW.

2. Quelles sont les normes et les réglementations en vigueur dans le secteur automobile ?

Cette question vise à évaluer votre connaissance du contexte réglementaire et normatif dans lequel évolue l’industrie automobile. Il faut être capable de citer quelques normes et réglementations importantes, et d’expliquer leur impact sur la conception, la fabrication et l’utilisation des véhicules.

Exemple de réponse : Parmi les normes et les réglementations qui s’appliquent au secteur automobile, on peut citer la norme ISO 26262, qui définit les exigences de sécurité fonctionnelle pour les systèmes électriques et électroniques des véhicules. Il y a aussi la norme EURO 6, qui fixe les limites d’émissions de polluants pour les moteurs à combustion. Enfin, il y a le règlement général sur la protection des données (RGPD), qui impose le respect de la vie privée des utilisateurs des véhicules connectés.

3. Quels sont les principaux défis et les principales tendances de l’industrie automobile ?

Cette question vise à tester votre veille technologique et votre vision stratégique du secteur automobile. Il faut montrer que vous êtes au courant des enjeux actuels et futurs de l’industrie, et que vous avez des idées innovantes pour y répondre.

Exemple de réponse : Les principaux défis de l’industrie automobile sont la transition énergétique, la mobilité intelligente et la sécurité routière. Pour y faire face, les principales tendances sont le développement des véhicules électriques, hybrides, autonomes et connectés. Ces technologies permettent de réduire les émissions de CO2, d’optimiser les déplacements, de faciliter la conduite et de prévenir les accidents.

4. Quelles sont les étapes du cycle de vie d’un produit automobile ?

Cette question vise à vérifier votre compréhension du processus de développement d’un produit automobile, de l’idée à la mise sur le marché. Il faut décrire les différentes phases du cycle de vie, et les activités et les livrables associés.

Exemple de réponse : Le cycle de vie d’un produit automobile comprend les étapes suivantes : la définition du besoin, la conception, la validation, la fabrication, le lancement et le suivi. La définition du besoin consiste à analyser le marché, les attentes des clients et les contraintes techniques. La conception consiste à élaborer les spécifications, les plans, les schémas et les prototypes du produit. La validation consiste à tester le produit sur des bancs d’essai, des pistes et des routes, et à vérifier sa conformité aux normes et aux réglementations. La fabrication consiste à produire le produit en série, en respectant les critères de qualité, de coût et de délai. Le lancement consiste à commercialiser le produit, en définissant le prix, la distribution et la communication. Le suivi consiste à assurer le service après-vente, la maintenance et l’amélioration continue du produit.

5. Comment concevez-vous un système de freinage intelligent pour un véhicule autonome ?

Cette question vise à évaluer votre capacité à concevoir un système complexe et innovant, en utilisant une méthode structurée et rationnelle. Il faut expliquer les principes de fonctionnement, les composants, les interfaces et les algorithmes du système, ainsi que les critères de performance et de fiabilité.

Exemple de réponse : Un système de freinage intelligent pour un véhicule autonome est un système qui adapte automatiquement la force et la durée du freinage en fonction de la situation de conduite, afin d’éviter les collisions et de garantir la sécurité des passagers. Le système se compose de capteurs, d’actuateurs, d’un contrôleur et d’un logiciel. Les capteurs mesurent la vitesse, la distance et l’angle du véhicule par rapport aux obstacles, ainsi que les conditions de la route et du trafic. Les actuateurs commandent les freins à disque ou à tambour, qui sont reliés aux roues par des câbles ou des tuyaux. Le contrôleur est un microprocesseur qui reçoit les données des capteurs, les traite et envoie les ordres aux actuateurs. Le logiciel est un programme qui implémente les algorithmes de détection, de décision et de régulation du freinage. Les critères de performance et de fiabilité du système sont la précision, la réactivité, la robustesse et la sécurité.

6. Quels sont les avantages et les inconvénients des moteurs électriques par rapport aux moteurs thermiques ?

Cette question vise à mesurer votre connaissance des différentes technologies de motorisation, ainsi que votre capacité à comparer leurs avantages et leurs inconvénients. Il faut présenter les caractéristiques techniques, économiques et environnementales des moteurs électriques et des moteurs thermiques, et les mettre en balance.

Exemple de réponse : Les moteurs électriques sont des moteurs qui transforment l’énergie électrique en énergie mécanique, grâce à un champ magnétique. Les moteurs thermiques sont des moteurs qui transforment l’énergie chimique en énergie mécanique, grâce à la combustion d’un carburant. Les avantages des moteurs électriques sont qu’ils sont plus silencieux, plus propres, plus efficaces, plus simples et plus faciles à entretenir que les moteurs thermiques. Les inconvénients des moteurs électriques sont qu’ils sont plus chers, plus lourds, plus sensibles aux variations de température et qu’ils nécessitent des batteries, qui ont une autonomie limitée, un temps de recharge long et un impact écologique non négligeable.

7. Comment utilisez-vous les logiciels de CAO, de calcul et de programmation dans votre travail ?

Cette question vise à vérifier votre maîtrise des outils informatiques indispensables pour un ingénieur automobile. Il faut donner des exemples concrets d’utilisation des logiciels de CAO, de calcul et de programmation, en précisant les noms, les versions et les fonctionnalités des logiciels que vous utilisez.

Exemple de réponse : J’utilise les logiciels de CAO, de calcul et de programmation pour concevoir, modéliser, simuler et tester les systèmes et les composants des véhicules. Par exemple, j’utilise SolidWorks 2023 pour dessiner en 3D les pièces mécaniques, comme les châssis, les suspensions ou les transmissions. J’utilise Matlab 2023 pour effectuer des calculs mathématiques, comme les équations différentielles, les transformées de Fourier ou les statistiques. J’utilise Simulink 2023 pour simuler le comportement dynamique des systèmes, comme les moteurs, les freins ou les régulateurs de vitesse. J’utilise LabVIEW 2023 pour programmer les interfaces homme-machine, comme les tableaux de bord, les écrans tactiles ou les commandes vocales.

8. Comment travaillez-vous en équipe avec d’autres ingénieurs, techniciens et clients ?

Cette question vise à évaluer votre capacité à collaborer efficacement avec les différents acteurs du projet automobile. Il faut montrer que vous savez communiquer, écouter, partager, négocier et résoudre les problèmes en équipe.

Exemple de réponse : Je travaille en équipe avec d’autres ingénieurs, techniciens et clients en utilisant des outils de gestion de projet, comme Trello, Slack ou Teams. Je respecte le planning, le budget et le cahier des charges du projet. Je partage mes idées, mes documents et mes feedbacks avec les autres membres de l’équipe. Je m’adapte aux besoins et aux attentes des clients, en leur présentant les solutions techniques et en tenant compte de leurs remarques. Je fais preuve de diplomatie et de compromis en cas de désaccord ou de conflit.

9. Comment assurez-vous la qualité et la fiabilité de vos produits ?

Cette question vise à vérifier votre connaissance des méthodes et des outils de contrôle qualité et de fiabilité des produits automobiles. Il faut expliquer comment vous appliquez les normes, les procédures et les tests de qualité et de fiabilité, et comment vous traitez les anomalies et les non-conformités.

Exemple de réponse : J’assure la qualité et la fiabilité de mes produits en suivant les normes ISO 9001 et ISO 26262, qui définissent les exigences de management de la qualité et de sécurité fonctionnelle. Je respecte les procédures de documentation, de vérification, de validation et de revue de conception. Je réalise des tests de qualité et de fiabilité, comme les tests de résistance, de durabilité, de compatibilité électromagnétique ou de résilience aux cyberattaques. Je détecte et je corrige les anomalies et les non-conformités, en utilisant des outils d’analyse des causes racines, comme les diagrammes d’Ishikawa ou les 5 pourquoi.

10. Quels sont vos points forts et vos points faibles en tant qu’ingénieur automobile ?

Cette question vise à apprécier votre niveau de confiance et d’auto-évaluation en tant qu’ingénieur automobile. Il faut être honnête et réaliste, en mettant en avant vos atouts et vos axes d’amélioration, ainsi que les actions que vous menez pour progresser.

Exemple de réponse : Mes points forts en tant qu’ingénieur automobile sont ma créativité, ma rigueur et ma curiosité. Je suis capable de proposer des solutions innovantes, de respecter les normes et les contraintes techniques, et de me former en permanence aux nouvelles technologies. Mes points faibles en tant qu’ingénieur automobile sont ma timidité, ma sensibilité au stress et ma difficulté à déléguer. Je travaille sur ces aspects en participant à des formations en communication, en gestion du temps et en leadership.

D’accord, je vais continuer à rédiger l’article de blog. Voici la suite :

11. Comment gérez-vous les changements de périmètre, de délai ou de budget d’un projet ?

Cette question vise à mesurer votre capacité à faire face aux aléas et aux imprévus d’un projet automobile. Il faut montrer que vous savez anticiper, analyser et gérer les changements de périmètre, de délai ou de budget, en respectant les objectifs et les priorités du projet.

Exemple de réponse : Je gère les changements de périmètre, de délai ou de budget d’un projet en utilisant la méthode Agile, qui permet de s’adapter aux besoins évolutifs du client et aux contraintes du marché. Je divise le projet en plusieurs sprints, qui sont des cycles courts de développement et de livraison du produit. Je définis les fonctionnalités à réaliser pour chaque sprint, en fonction de la valeur ajoutée pour le client et de la faisabilité technique. Je communique régulièrement avec le client et les autres membres de l’équipe, pour recueillir leurs feedbacks et leurs suggestions. Je réévalue et je réajuste le périmètre, le délai et le budget du projet à la fin de chaque sprint, en tenant compte des résultats obtenus et des risques identifiés.

12. Quel est le projet dont vous êtes le plus fier en tant qu’ingénieur automobile ?

Cette question vise à apprécier votre motivation et votre passion pour le métier d’ingénieur automobile. Il faut choisir un projet qui illustre vos compétences, vos réalisations et vos valeurs, et qui a eu un impact positif sur le client, l’entreprise ou la société.

Exemple de réponse : Le projet dont je suis le plus fier en tant qu’ingénieur automobile est le projet de conception et de développement d’un véhicule solaire, que j’ai mené dans le cadre d’un concours international. J’ai participé à toutes les phases du projet, de la définition du besoin à la fabrication du prototype. J’ai conçu le système de propulsion, qui utilise des panneaux solaires, des batteries et un moteur électrique. J’ai modélisé et simulé le comportement du véhicule, en optimisant son aérodynamisme, son poids et sa consommation d’énergie. J’ai testé le prototype sur une piste, en atteignant une vitesse maximale de 120 km/h et une autonomie de 500 km. J’ai remporté le premier prix du concours, et j’ai reçu les félicitations du jury, du client et de mon équipe.

13. Comment vous tenez-vous informé des dernières innovations et des meilleures pratiques dans le domaine de l’automobile ?

Cette question vise à vérifier votre intérêt et votre curiosité pour le secteur automobile, ainsi que votre capacité à vous former en continu. Il faut donner des exemples de sources d’information, de formations et de réseaux professionnels que vous utilisez pour vous tenir au courant des dernières innovations et des meilleures pratiques dans le domaine de l’automobile.

Exemple de réponse : Je me tiens informé des dernières innovations et des meilleures pratiques dans le domaine de l’automobile en utilisant plusieurs moyens. Je lis régulièrement des revues spécialisées, comme Auto Plus, L’Automobile Magazine ou Caradisiac. Je consulte des sites web, des blogs et des forums dédiés à l’automobile, comme Auto-Moto, Automobile Propre ou Planète Automobile. Je participe à des conférences, des salons et des webinaires organisés par des acteurs du secteur, comme le Mondial de l’Auto, le Salon de Genève ou le CES. Je suis des formations en ligne, comme des MOOC, des podcasts ou des vidéos, proposés par des écoles, des universités ou des entreprises, comme l’École Polytechnique, l’Université de Stanford ou Tesla. Je fais partie de réseaux professionnels, comme des associations, des clubs ou des groupes LinkedIn, qui regroupent des ingénieurs, des chercheurs ou des passionnés d’automobile, comme l’Association Française des Ingénieurs Automobiles, le Club des Voitures Écologiques ou le Groupe Automobile.

14. Quelles sont vos prétentions salariales en tant qu’ingénieur automobile ?

Cette question vise à connaître vos attentes financières en tant qu’ingénieur automobile. Il faut être réaliste et cohérent, en tenant compte de votre formation, de votre expérience, de vos compétences, du poste, de l’entreprise et du marché.

Exemple de réponse : Mes prétentions salariales en tant qu’ingénieur automobile sont de 45 000 euros bruts par an. Ce montant correspond à la moyenne nationale des salaires des ingénieurs automobiles débutants, selon l’Observatoire de l’Ingénierie. Il reflète également mon niveau de diplôme, mon stage chez Renault, mon projet de fin d’études sur la modélisation et la simulation d’un moteur hybride, et mes compétences en CAO, en calcul et en programmation. Je suis toutefois ouvert à la négociation, en fonction des avantages et des perspectives d’évolution que vous pouvez m’offrir.

15. Pourquoi voulez-vous travailler chez nous ?

Cette question vise à évaluer votre motivation et votre adhésion aux valeurs de l’entreprise. Il faut montrer que vous connaissez l’entreprise, son histoire, sa vision, sa mission, ses produits, ses projets, ses clients, ses concurrents, ses forces et ses faiblesses. Il faut également expliquer en quoi le poste vous intéresse, et en quoi vous pouvez apporter une valeur ajoutée à l’entreprise.

Exemple de réponse : Je veux travailler chez vous car je partage votre passion pour l’automobile, et votre ambition de créer des véhicules innovants, performants et respectueux de l’environnement. Je connais votre entreprise depuis longtemps, et j’admire votre parcours, votre réputation et votre positionnement sur le marché. Je suis impressionné par vos produits, comme la voiture électrique ZOE, la voiture autonome SYMBIOZ ou la voiture volante EZ-FLY. Je suis attiré par le poste d’ingénieur automobile, car il me permettrait de mettre en œuvre mes compétences, mes connaissances et ma créativité, au sein d’une équipe dynamique et pluridisciplinaire. Je pense pouvoir apporter une contribution significative à vos projets, en concevant des systèmes et des composants innovants, en assurant la qualité et la fiabilité de vos produits, et en répondant aux besoins et aux attentes de vos clients.

Clicky