21 questions entretien embauche vendeuse (avec des conseils et exemples de réponses)

Vous avez postulé pour un poste de vendeuse et vous avez décroché un entretien ? Bravo ! Mais ne vous reposez pas sur vos lauriers, car il vous faut maintenant convaincre le recruteur que vous êtes la candidate idéale. Pour cela, il faut vous préparer aux questions qu’il pourrait vous poser, et savoir y répondre avec pertinence et assurance. Voici une liste de 21 questions fréquentes lors d’un entretien d’embauche pour un poste de vendeuse, accompagnées de conseils et d’exemples de réponses.

1. Parlez-moi de vous.

C’est souvent la première question que le recruteur vous pose, et elle est essentielle pour faire une bonne première impression. Il s’agit de vous présenter brièvement, en mettant en avant vos compétences, vos expériences et vos motivations pour le poste de vendeuse.

Conseil : Soyez concise et claire, et évitez de parler de votre vie personnelle. Concentrez-vous sur les aspects professionnels qui sont en lien avec le poste.

Exemple de réponse :

Je m’appelle Léa, j’ai 25 ans et je suis titulaire d’un BTS Management des Unités Commerciales. J’ai travaillé pendant deux ans comme vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter féminin, où j’étais en charge de l’accueil, du conseil, de la vente et de la fidélisation des clientes. J’ai également participé à la gestion des stocks, à la réception des marchandises et à l’agencement du magasin. Je suis passionnée par la mode et le contact avec la clientèle, et je souhaite mettre mes compétences au service de votre enseigne.

2. Pourquoi avez-vous choisi de postuler chez nous ?

Le recruteur veut savoir si vous connaissez bien l’entreprise, son secteur d’activité, ses produits, ses valeurs, sa clientèle… Il veut également vérifier que vous êtes motivée par le poste et que vous n’êtes pas là par hasard.

Conseil : Renseignez-vous sur l’entreprise avant l’entretien, et montrez que vous partagez sa vision et ses objectifs. Expliquez ce qui vous attire chez elle, et ce que vous pouvez lui apporter.

Exemple de réponse :

J’ai choisi de postuler chez vous car je suis une cliente fidèle de votre marque depuis plusieurs années. J’apprécie la qualité, le style et la diversité de vos produits, qui correspondent à mes goûts et à ceux de la clientèle que je vise. Je partage également vos valeurs de proximité, de conseil personnalisé et de satisfaction client. Je pense que je peux être un atout pour votre équipe, car je connais bien vos produits, je maîtrise les techniques de vente et je suis dynamique, souriante et à l’écoute.

3. Quelles sont vos qualités et vos défauts ?

Le recruteur veut évaluer votre personnalité, vos points forts et vos points faibles, et voir comment vous vous adaptez à différentes situations. Il veut aussi savoir si vous êtes capable de faire preuve d’autocritique et de vous remettre en question.

Conseil : Choisissez des qualités et des défauts qui sont en rapport avec le poste de vendeuse, et qui sont sincères. Donnez des exemples concrets pour illustrer vos propos, et montrez que vous travaillez sur vos défauts pour les améliorer.

Exemple de réponse :

Parmi mes qualités, je dirais que je suis sociable, patiente et persuasive. Je m’entends bien avec mes collègues et je sais créer un climat de confiance avec les clients. Je sais aussi gérer les situations difficiles, comme les réclamations ou les objections. Je suis capable de convaincre les clients d’acheter les produits qui leur conviennent, tout en respectant leurs besoins et leur budget. Parmi mes défauts, je dirais que je suis parfois trop perfectionniste et stressée. Je veux toujours bien faire mon travail, et je me mets parfois trop la pression. Je suis consciente de ce problème, et j’essaie de me détendre et de relativiser. Je fais aussi du yoga et de la méditation pour me relaxer.

4. Comment accueillez-vous un client en magasin ?

L’accueil du client est primordial pour créer une bonne relation et favoriser la vente. Le recruteur veut savoir si vous maîtrisez les règles de base de l’accueil, et si vous savez adapter votre comportement en fonction du profil du client.

Conseil : Montrez que vous êtes attentive, polie et professionnelle. Utilisez le vouvoiement, le sourire et le regard. Proposez votre aide sans être intrusive, et respectez le rythme du client.

Exemple de réponse :

Lorsqu’un client entre en magasin, je le salue avec le sourire et le regard, et je lui souhaite la bienvenue. Je lui demande ensuite s’il a besoin d’aide, ou s’il préfère regarder tranquillement. Si le client accepte mon aide, je l’accompagne dans son choix, en lui posant des questions ouvertes pour cerner ses besoins, ses envies et son budget. Si le client refuse mon aide, je le laisse libre, mais je reste à sa disposition et je lui fais des suggestions pertinentes au moment opportun.

5. Comment conseillez-vous un client sur un produit ?

Le conseil est essentiel pour orienter le client vers le produit qui lui convient, et pour le fidéliser. Le recruteur veut savoir si vous connaissez bien les produits que vous vendez, et si vous savez les mettre en valeur.

Conseil : Montrez que vous êtes à l’écoute du client, et que vous lui proposez des produits adaptés à ses besoins et à ses attentes. Mettez en avant les caractéristiques, les avantages et les bénéfices des produits, et utilisez des arguments solides et personnalisés.

Exemple de réponse :

Pour conseiller un client sur un produit, je commence par lui poser des questions pour comprendre ce qu’il recherche, ce qu’il aime, ce qu’il n’aime pas, ce qu’il possède déjà… En fonction de ses réponses, je lui présente les produits qui correspondent à ses critères, en lui expliquant leurs caractéristiques, leurs avantages et leurs bénéfices. Par exemple, si le client cherche un pull, je lui montre les différents modèles, les différentes matières, les différentes coupes, les différentes couleurs… Je lui dis pourquoi tel pull est plus chaud, plus doux, plus confortable, plus tendance… Je lui fais essayer le pull, je lui donne mon avis, je le complimente, je le rassure… Je lui suggère aussi des produits complémentaires, comme une écharpe, un bonnet, un manteau…

6. Comment concluez-vous une vente ?

La conclusion de la vente est le moment où vous incitez le client à passer à l’acte d’achat, et où vous finalisez la transaction. Le recruteur veut savoir si vous savez détecter les signaux d’achat du client, et si vous savez utiliser les techniques de closing.

Conseil : Montrez que vous êtes proactive, et que vous n’hésitez pas à proposer au client de passer en caisse. Utilisez des phrases affirmatives, et évitez les questions fermées qui peuvent entraîner un refus. Anticipez les éventuelles objections du client, et répondez-y avec tact et diplomatie.

Exemple de réponse :

Pour conclure une vente, je fais attention aux signaux d’achat du client, comme le fait qu’il touche le produit, qu’il le regarde avec intérêt, qu’il hoche la tête, qu’il sourit… Lorsque je perçois ces signaux, je lui propose de passer en caisse, en utilisant des phrases comme “Je vous emmène en caisse ?”, “On y va ?”, “C’est parti ?”… Je ne lui demande pas s’il veut acheter le produit, car cela pourrait le faire hésiter ou changer d’avis. Si le client émet une objection, comme le prix, la taille, la couleur, la garantie… je lui apporte une solution, comme une remise, un échange, une autre option, une assurance… Je lui montre que je suis là pour l’aider, et que je veux son entière satisfaction.

7. Comment fidélisez-vous un client ?

La fidélisation du client est importante pour le faire revenir, et pour qu’il recommande votre magasin à son entourage. Le recruteur veut savoir si vous savez créer un lien durable avec le client, et si vous connaissez les outils de fidélisation.

Conseil : Montrez que vous êtes attentive au client, et que vous lui offrez un service personnalisé et de qualité. Utilisez son nom, remerciez-le, félicitez-le, invitez-le à revenir. Proposez-lui de s’inscrire à la carte de fidélité, à la newsletter, aux réseaux sociaux… Faites-lui profiter des offres promotionnelles, des cadeaux, des invitations…

Exemple de réponse :

Pour fidéliser un client, je fais en sorte qu’il se sente bien dans le magasin, et qu’il soit satisfait de son achat. Je l’appelle par son nom, je le remercie, je le félicite, je l’invite à revenir. Je lui propose de s’inscrire à la carte de fidélité, qui lui permet de cumuler des points et de bénéficier de réductions. Je lui suggère aussi de s’abonner à la newsletter, pour recevoir les actualités, les nouveautés, les conseils… Je l’incite à nous suivre sur les réseaux sociaux, pour participer aux jeux, aux sondages, aux événements… Je lui fais profiter des offres promotionnelles, des cadeaux, des invitations… Je lui envoie des messages personnalisés, pour lui souhaiter son anniversaire, lui demander son avis, lui proposer des produits adaptés…

8. Comment travaillez-vous en équipe ?

Le travail en équipe est essentiel pour assurer le bon fonctionnement du magasin, et pour offrir un service optimal au client. Le recruteur veut savoir si vous êtes capable de collaborer avec vos collègues, et si vous avez l’esprit d’équipe.

Conseil : Montrez que vous êtes solidaire, respectueuse et communicative. Donnez des exemples de situations où vous avez travaillé en équipe, et où vous avez contribué à la réussite collective.

Exemple de réponse :

Je travaille bien en équipe, car je pense que c’est la clé du succès. Je suis solidaire avec mes collègues, je les aide en cas de besoin, je partage mes idées, mes astuces, mes informations… Je respecte les règles du magasin, les consignes du manager, les plannings, les horaires… Je communique avec mes collègues, je les écoute, je les informe, je les sollicite… Par exemple, lors d’une période de soldes, nous avons travaillé en équipe pour gérer le flux des clients, pour réapprovisionner les rayons, pour tenir la caisse, pour ranger le magasin… Nous avons réussi à atteindre nos objectifs de vente, et à satisfaire les clients.

9. Comment gérez-vous le stress ?

Le stress est inévitable dans le métier de vendeuse, surtout lors des périodes de forte affluence, des situations conflictuelles, des imprévus… Le recruteur veut savoir si vous savez gérer le stress, et si vous gardez votre sang-froid.

Conseil : Montrez que vous êtes capable de rester calme, positive et efficace. Donnez des exemples de situations stressantes que vous avez vécues, et de stratégies que vous avez mises en place pour les surmonter.

Exemple de réponse :

Je sais gérer le stress, car je le considère comme un moteur et non comme un frein. Je reste calme, positive et efficace, même dans les situations difficiles. Je respire profondément, je me concentre sur mes priorités, je me fixe des objectifs réalisables… Je cherche des solutions, je demande de l’aide, je prends du recul… Par exemple, lors d’une panne informatique, j’ai gardé mon sang-froid, et j’ai trouvé des alternatives pour continuer à vendre, comme utiliser un terminal mobile, noter les ventes sur un cahier, proposer aux clients de revenir plus tard… J’ai réussi à gérer la situation, et à limiter les pertes.

10. Quels sont vos prétentions salariales ?

Le salaire est un sujet délicat, mais incontournable lors d’un entretien d’embauche. Le recruteur veut savoir si vous avez une idée du salaire moyen du poste, et si vous êtes en phase avec la politique salariale de l’entreprise.

Conseil : Renseignez-vous sur le salaire moyen du poste de vendeuse, en fonction de la région, du secteur, de l’expérience… Donnez une fourchette de salaire, et justifiez-la par vos compétences, vos expériences, vos résultats… Soyez réaliste, mais ne vous sous-estimez pas.

Exemple de réponse :

Mes prétentions salariales sont de 1800 à 2000 euros bruts par mois, en fonction des avantages et des commissions. Je pense que ce salaire est cohérent avec le poste de vendeuse, avec mes compétences, mes expériences, mes résultats… J’ai travaillé pendant deux ans comme vendeuse dans une boutique de prêt-à-porter féminin, où j’ai dépassé mes objectifs de vente, et où j’ai fidélisé de nombreuses clientes. Je suis capable de vendre, de conseiller, de fidéliser, de gérer, de communiquer… Je suis motivée, dynamique, professionnelle…

11. Quels sont vos horaires de disponibilité ?

Les horaires de travail d’une vendeuse sont souvent variables, et peuvent inclure des soirées, des week-ends, des jours fériés… Le recruteur veut savoir si vous êtes flexible, et si vous pouvez vous adapter aux besoins du magasin.

Conseil : Montrez que vous êtes disponible, et que vous n’avez pas de contraintes particulières. Donnez vos préférences, mais restez ouverte à la négociation. Soyez honnête, et ne promettez pas ce que vous ne pouvez pas tenir.

Exemple de réponse :

Je suis disponible pour travailler du lundi au samedi, de 9h à 20h. Je n’ai pas de problème pour faire des heures supplémentaires, ou pour changer mes horaires en cas d’imprévu. Je préfère avoir mon jour de repos le dimanche, mais je peux aussi travailler ce jour-là si besoin. Je n’ai pas d’obligations familiales ou personnelles qui pourraient m’empêcher de travailler.

12. Comment réagissez-vous face à un client mécontent ?

Un client mécontent peut être une source de stress, de conflit, de perte de vente… Le recruteur veut savoir si vous savez gérer les réclamations, les plaintes, les critiques… et si vous savez transformer un client mécontent en un client satisfait.

Conseil : Montrez que vous êtes à l’écoute, empathique et professionnelle. Ne prenez pas les remarques du client comme une attaque personnelle, mais comme une opportunité d’améliorer le service. Apportez une solution adaptée au problème, et proposez une compensation si nécessaire.

Exemple de réponse :

Face à un client mécontent, je reste calme, à l’écoute et empathique. Je lui demande de m’expliquer la raison de son mécontentement, et je lui exprime ma compréhension et mes excuses. Je lui propose une solution adaptée au problème, comme un échange, un remboursement, une réparation, une garantie… Je lui propose aussi une compensation, comme un bon d’achat, un cadeau, une réduction… Je lui assure que son problème sera pris en compte, et que nous ferons tout pour éviter qu’il se reproduise. Je le remercie de sa confiance, et je lui souhaite une bonne journée.

13. Quels sont vos objectifs de vente ?

Les objectifs de vente sont des indicateurs qui permettent de mesurer votre performance, et de vous motiver à vous dépasser. Le recruteur veut savoir si vous êtes ambitieuse, et si vous savez vous fixer des objectifs SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes, Temporels).

Conseil : Montrez que vous êtes motivée, et que vous vous fixez des objectifs en fonction de votre potentiel, du marché, de la concurrence, de la saisonnalité… Donnez des exemples d’objectifs que vous vous êtes fixés, et que vous avez atteints ou dépassés.

Exemple de réponse :

Je me fixe des objectifs de vente pour me challenger, et pour contribuer au chiffre d’affaires du magasin. Je me base sur les objectifs fixés par le manager, mais je les adapte en fonction de ma situation, de mes capacités, de mes résultats… Je me fixe des objectifs SMART, c’est-à-dire spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporels. Par exemple, je me suis fixé comme objectif de vendre 10 pulls par jour, pendant la période hivernale. Cet objectif était spécifique, car il concernait un produit précis, mesurable, car il était quantifié, atteignable, car il correspondait à ma moyenne de vente, réaliste, car il tenait compte de la demande du marché, et temporel, car il était limité dans le temps. J’ai réussi à atteindre cet objectif, et même à le dépasser, en vendant 12 pulls par jour en moyenne.

14. Comment vous formez-vous aux nouveaux produits ?

Les produits que vous vendez évoluent constamment, et il faut vous tenir informée des nouveautés, des caractéristiques, des avantages… Le recruteur veut savoir si vous êtes curieuse, et si vous savez vous former aux nouveaux produits.

Conseil : Montrez que vous êtes proactive, et que vous utilisez les différentes sources d’information à votre disposition. Donnez des exemples de produits que vous avez appris à connaître, et de méthodes que vous avez utilisées pour vous former.

Exemple de réponse :

Je me forme aux nouveaux produits en utilisant les différents supports fournis par le magasin, comme les fiches techniques, les catalogues, les vidéos, les formations en ligne… Je consulte aussi les sites web, les blogs, les magazines, les réseaux sociaux… qui parlent des produits, des tendances, des avis des clients… Je teste les produits, je les compare, je les évalue… Je demande aussi l’avis de mes collègues, de mon manager, des fournisseurs… qui ont plus d’expérience ou de connaissances que moi. Par exemple, pour me former aux nouveaux produits de la collection printemps-été, j’ai regardé les vidéos de présentation, j’ai lu les fiches techniques, j’ai essayé les produits, j’ai demandé des conseils à ma collègue qui avait suivi une formation spécifique…

15. Comment vous adaptez-vous aux changements ?

Le métier de vendeuse est soumis à de nombreux changements, comme les évolutions du marché, les attentes des clients, les innovations technologiques, les normes sanitaires… Le recruteur veut savoir si vous êtes flexible, et si vous savez vous adapter aux changements.

Conseil : Montrez que vous êtes ouverte, et que vous considérez les changements comme des opportunités et non comme des contraintes. Donnez des exemples de changements que vous avez vécus, et de stratégies que vous avez adoptées pour vous adapter.

Exemple de réponse :

Je m’adapte facilement aux changements, car je pense que c’est nécessaire pour rester compétitive et performante. Je suis ouverte aux nouveautés, aux suggestions, aux feedbacks… Je me forme, je me renseigne, je me remets en question… Je cherche à améliorer mes pratiques, mes connaissances, mes compétences… Par exemple, lors du confinement, j’ai dû m’adapter aux nouvelles mesures sanitaires, comme le port du masque, la distanciation sociale, le gel hydroalcoolique… J’ai aussi dû m’adapter aux nouvelles habitudes des clients, comme le click and collect, la livraison à domicile, le paiement sans contact… J’ai suivi les consignes du magasin, je me suis informée sur les protocoles, je me suis formée aux outils numériques…

16. Quels sont vos points à améliorer ?

Personne n’est parfait, et il y a toujours des points à améliorer. Le recruteur veut savoir si vous êtes consciente de vos axes de progrès, et si vous mettez en place des actions pour vous améliorer.

Conseil : Montrez que vous êtes humble, et que vous acceptez la critique constructive. Donnez des exemples de points à améliorer qui ne sont pas rédhibitoires pour le poste de vendeuse, et qui sont en lien avec le poste. Montrez que vous travaillez sur ces points, et que vous avez déjà progressé.

Exemple de réponse :

Je suis consciente que j’ai des points à améliorer, et je suis toujours prête à apprendre et à progresser. Par exemple, je pense que je peux améliorer ma connaissance des langues étrangères, comme l’anglais ou l’espagnol, qui sont utiles pour accueillir et conseiller les clients étrangers. Pour cela, je regarde des films, je lis des livres, je fais des exercices en ligne… Je pense aussi que je peux améliorer ma maîtrise des outils informatiques, comme le logiciel de caisse, le logiciel de gestion des stocks, le logiciel de fidélisation… Pour cela, je demande de l’aide à mes collègues, je consulte les manuels, je fais des tests… Je pense que j’ai déjà progressé sur ces points, mais je sais que je peux encore m’améliorer.

17. Quelles sont vos passions, vos loisirs ?

Cette question peut sembler anodine, mais elle permet au recruteur de mieux vous connaître, et de voir si vous avez des centres d’intérêt en lien avec le poste de vendeuse. Elle permet aussi de détendre l’atmosphère, et de créer un climat de confiance.

Conseil : Montrez que vous êtes équilibrée, et que vous avez des passions, des loisirs, des activités qui vous font du bien. Donnez des exemples de passions, de loisirs, d’activités qui sont en rapport avec le poste de vendeuse, ou qui mettent en valeur vos qualités.

Exemple de réponse :

Mes passions, mes loisirs, mes activités sont variés, et me permettent de me détendre, de me divertir, de me cultiver… Par exemple, j’aime la mode, le shopping, la décoration… Ce sont des domaines qui sont en lien avec le poste de vendeuse, et qui me permettent de me tenir informée des tendances, des nouveautés, des goûts des clients… J’aime aussi le sport, la danse, le yoga… Ce sont des activités qui me font du bien, qui me permettent de me dépenser, de me relaxer, de gérer mon stress… J’aime aussi la lecture, le cinéma, la musique… Ce sont des loisirs qui me font voyager, qui me font rêver, qui me font réfléchir…

18. Quelles sont vos sources d’inspiration ?

L’inspiration est importante pour être créative, originale, innovante… Le recruteur veut savoir si vous êtes inspirée, et si vous savez vous inspirer de différentes sources.

Conseil : Montrez que vous êtes curieuse, et que vous vous inspirez de diverses sources, comme les médias, les réseaux sociaux, les influenceurs, les concurrents, les clients, les collègues, les fournisseurs…

Exemple de réponse :

Je m’inspire de différentes sources, qui me permettent de me renouveler, de me différencier, de me démarquer… Par exemple, je m’inspire des médias, comme les magazines, les blogs, les podcasts, les vidéos… qui parlent de mode, de beauté, de lifestyle… Je m’inspire aussi des réseaux sociaux, comme Instagram, Pinterest, TikTok… où je suis des influenceurs, des marques, des hashtags… qui partagent des looks, des conseils, des avis… Je m’inspire également des concurrents, des clients, des collègues, des fournisseurs… qui ont des idées, des expériences, des retours… qui peuvent m’enrichir, me faire évoluer, me faire progresser…

19. Comment vous tenez-vous informée de l’actualité du secteur ?

L’actualité du secteur est essentielle pour être à la page, pour anticiper les besoins des clients, pour adapter votre offre, votre discours, votre stratégie… Le recruteur veut savoir si vous êtes informée, et si vous savez utiliser les différentes sources d’information.

Conseil : Montrez que vous êtes veilleuse, et que vous utilisez les différentes sources d’information à votre disposition, comme les sites web, les newsletters, les réseaux sociaux, les salons, les formations, les webinaires…

Exemple de réponse :

Je me tiens informée de l’actualité du secteur en utilisant les différentes sources d’information à ma disposition, comme les sites web, les newsletters, les réseaux sociaux, les salons, les formations, les webinaires… Par exemple, je consulte régulièrement les sites web de la Fédération du Prêt-à-Porter Féminin, de l’Institut Français de la Mode, de Fashion Network… qui publient des articles, des études, des chiffres, des tendances… sur le secteur de la mode féminine. Je m’abonne aussi aux newsletters de marques, de magazines, de blogs… qui m’envoient des actualités, des nouveautés, des conseils… sur le secteur de la mode féminine. Je participe aussi à des salons, des formations, des webinaires… qui me permettent de rencontrer des professionnels, des experts, des acteurs… du secteur de la mode féminine.

20. Quelles sont vos motivations pour le poste de vendeuse ?

Les motivations sont importantes pour montrer au recruteur que vous êtes intéressée par le poste, et que vous avez envie de travailler pour l’entreprise. Le recruteur veut savoir ce qui vous anime, ce qui vous plaît, ce qui vous stimule dans le métier de vendeuse.

Conseil : Montrez que vous êtes passionnée, et que vous aimez les aspects du métier de vendeuse, comme le contact avec la clientèle, le conseil, la vente, la fidélisation, la gestion, la communication…

Exemple de réponse :

Mes motivations pour le poste de vendeuse sont multiples, et elles sont liées à ma passion pour la mode, et pour le contact avec la clientèle. J’aime accueillir, conseiller, vendre, fidéliser les clients, et leur offrir une expérience d’achat agréable et personnalisée. J’aime aussi gérer, organiser, agencer le magasin, et participer à son bon fonctionnement. J’aime aussi communiquer, échanger, partager avec mes collègues, mon manager, mes fournisseurs… J’aime aussi me former, me renseigner, me tenir informée des nouveautés, des tendances, des attentes des clients… J’aime aussi me challenger, me fixer des objectifs, me dépasser, me récompenser.

21. Avez-vous des questions à me poser ?

Cette question est souvent la dernière que le recruteur vous pose, et elle est importante pour montrer votre intérêt, votre implication, votre curiosité… Le recruteur veut savoir si vous avez des questions à lui poser, et si ces questions sont pertinentes et intelligentes.

Conseil : Montrez que vous avez préparé des questions à poser, et que ces questions sont en lien avec le poste, l’entreprise, le secteur… Évitez les questions trop personnelles, trop générales, trop négatives, trop indiscrètes…

Exemple de réponse :

Oui, j’ai quelques questions à vous poser, qui me permettront de mieux connaître le poste, l’entreprise, le secteur… Par exemple, je voudrais savoir comment se déroule une journée type de travail, quelles sont les missions principales, les responsabilités, les challenges… Je voudrais aussi savoir comment est organisée l’équipe, quel est le style de management, quelle est l’ambiance de travail… Je voudrais également savoir quelles sont les perspectives d’évolution, de formation, de rémunération… Je voudrais enfin savoir quels sont les critères de sélection, les étapes du processus de recrutement, le délai de réponse…

Conclusion

Vous voilà prête à affronter votre entretien d’embauche pour un poste de vendeuse ! Vous connaissez les questions les plus fréquentes, et vous savez comment y répondre avec pertinence et assurance. Vous avez mis en avant vos qualités, vos compétences, vos expériences, vos motivations… Vous avez montré votre intérêt, votre curiosité, votre implication… Vous avez fait preuve de professionnalisme, de dynamisme, de passion… Vous avez créé un lien avec le recruteur, et vous avez marqué sa mémoire. Il ne vous reste plus qu’à attendre sa réponse, et à croiser les doigts ! Nous vous souhaitons bonne chance, et nous espérons que cet article vous a été utile. À bientôt !

A lire également